investir dans l'immobilier

//
Vous lisez...

Immobilier

Comment nous venons d’économiser 12.000 € sur le coût d’un crédit

délégation assuranceFacile me direz-vous ! Il suffit de diminuer la durée du crédit et automatiquement, le montant des intérêts baisse…

Et vous n’auriez pas tout à fait tort. Mais je parle de 12.000 € d’économies entre 2 propositions d’une durée identique !

 

délégation assurance crédit immobilier

En fait, le point qui fait toute la différence est la délégation d’assurance. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Le principe est de confier l’assurance prêt sur le capital restant dû (obligatoire pour un crédit immobilier) à une autre compagnie que celle de la banque. Son coût est généralement exprimé en pourcentage du capital emprunté. Mais attention, comme pour les intérêts, il s’agit d’un pourcentage annuel !

Par exemple, si vous empruntez 100.000 € sur 20 ans et que le taux de l’assurance est de 0.25%, le coût total sera : 100.000 * 0,0025 * 20 soit 5.000 €. Le montant mensuel sera : 100.000 * 0,0025  / 12 soit 20,83 €.

Je ne vous le cache pas, les tarifs des assurances proposées par les banques sont plutôt élevés ! Ils dépendent de votre âge et des garanties choisies : au minimum Décès + PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) et en option, incapacité temporaire de travail (ITT) ou même perte d’emploi. Dans notre cas, sur les offres de prêt reçues, les taux allaient de 0,204 % (Société Générale) à 0,30 % (Caisse d’Epargne) par tête.

A savoir également, la couverture doit être au minimum  100% du capital emprunté. Si vous empruntez à 2, vous pouvez vous couvrir à 100% « sur chaque tête » comme on dit, mais aussi demander une couverture à 50 % chacun, ou dans des proportions différentes, tant que le total fait au moins 100%.

 

Pour le crédit finançant l’immeuble dont je parle dans cet article, il n’a pas été simple de faire accepter la délégation d’assurance. La loi Lagarde 2ème partie, appliquée depuis septembre 2010 est censée les faciliter. Mais les banques peuvent toujours refuser, si elles trouvent que les garanties du contrat proposé ne sont pas équivalentes au leur.

Et elles essaient de le faire ! Avec des arguments comme : « oui mais le dossier a plus de chance d’être accordé avec notre assurance groupe » ou encore « oui mais nous ne pourrons pas vous faire le même taux si vous faites une délégation » (ce qui n’est pas très légal d’ailleurs).

Nous sommes donc passés en force, en argumentant que nous signerions le prêt avec la banque qui accepterait en premier la délégation. Et ça a marché !

Concrètement, voici ce que ça a donné :

  • Prêt à La Banque Postale, assurance groupe à 0,25%
  • Proposition initiale à 100% sur chaque tête. Nous empruntons 270122 € sur 25 ans, soit un coût total d’assurance de 270.122 * 0.005 * 25 = 33.765,25 € … Enorme !
  • Nous avons donc dû batailler pour faire accepter une assurance à 50% sur chaque tête, soit un tarif déjà plus « raisonnable » de 16.882,62 €. En effet, pour du locatif, il n’est pas forcément utile de se couvrir au maximum, dans la mesure où les loyers couvrent les mensualités du crédit.
  • Nous avons ensuite utilisé des comparateurs en ligne pour trouver la meilleure assurance, et sommes passés par un courtier.

Résultat : sélection de l’assureur AFI ESCA, taux à 0,08 % pour me femme et 0,069 % pour moi (allez savoir pourquoi ?!?), avec une couverture à 100% chacun. En passant à 50% chacun, le coût total de cette délégation passe à :

((270122 * 0.0008 * 25) + (270122 * 0.00069 * 25)) / 2 = 5.031,02 €

L’économie réalisée est donc de : 16.882,62 – 5.031,02 = 11.851,60 €

 

Points importants :

  • avec ce type d’assurances, le montant des primes évolue pendant la durée de vie du crédit (cliquez ici pour voir un de nos 2  échéanciers)
  • si vous faites des remboursements anticipés partiels, le montant des primes va diminuer. Pas comme pour les assurances des banques où le montant reste le même
  • il est quand même nécessaire d’étudier le contrat de l’assurance que vous comptez utiliser, surtout au niveau des exclusions. Ce sont toutes les causes qui font que l’assureur n’interviendra pas. Par exemple, un accident de voiture avec un taux d’alcoolémie supérieur à la limite légale, un accident dans la pratique d’un sport dangereux …

 

De votre côté, êtes-vous déjà passé par une délégation d’assurance ? Avez-vous eu du mal à l’obtenir ?

Des comparateurs d’assurances comme celui ci-dessous permettent de trouver des assurances de crédit. Il y a également un simulateur dans la section Outils.

 

Discussion

19 Réponses à “Comment nous venons d’économiser 12.000 € sur le coût d’un crédit”

  1. askapi
    26 juillet 2016, 17:11

    Très bon article qui montre tout l’intérêt de faire appel à la délégation d ‘assurance pour bénéficier des meilleurs tarifs en matiere d’assurance pret.
    J’indique par ailleurs que les écarts deviennent encore plus elevés lorsque l’on est fumeur ou que l’on pratique un métier à risque. La grande majorité des contrats d’assurance prêt appliquent de lourdes majorations qui doublent le prix de votre assurance…mais certains contrats n’appliquent pas de majoration.

  2. yannou77
    10 février 2013, 10:17

    cette assertion est fausse.
    « si vous faites des remboursements anticipés partiels, le montant des primes va diminuer. Pas comme pour les assurances des banques où le montant reste le même »
    Les primes d’assurance sur capital initiale sont recalculées au prorata du montant remboursé par anticipations. Comme parfois les primes portant sur le CRD sont plus forte au départ que celle sur le CI il faut dans un tel cas se demander au bout de combien d’année la délégation est rentable.

  3. vince
    12 novembre 2012, 21:43

    Salut françois.

    Peux tu m’expliquer pourquoi avec ce type d’assurance la mensualité monte entre la 1er et quinzaine année.

    Le CRD(capital assuré) est chaque année plus faible, la mensualité devrait baisser non?

    Pourrais tu m’expliquer comment est calculé la mensualité.

    Merci beaucoup

    • François
      12 novembre 2012, 21:44

      C’est tout simple… c’est parce que malheureusement, nous prenons de l’âge…
      Et donc la mensualité est calculée en fonction de notre âge ainsi que du capital restant dû. Mais je ne connais pas la formule exacte du calcul.

      • vince
        12 novembre 2012, 22:57

        OK, y’a le facteur âge qui rentre en compte, je comprends mieux maintenant.Merci pour cette information.

        J’aimerais vraiment connaitre la formule de calcul qu’is utilisent…

        • François
          13 novembre 2012, 08:17

          Ça doit être assez compliqué, avec tout un tas d’autres paramètres : fumeur ou pas, métier exercé, pratique d’un sport à risque (s’il ne figure pas dans les exclusions), antécédents de diabètes ou autres maladies dans la famille…

  4. avicen
    30 mai 2012, 23:33

    Je regarde en ile de France s’il y a des opportunités, mais au vue des prix je pense qu’il va falloir que je me délocalise ;o)

    • François
      31 mai 2012, 09:33

      Aïe… C’est clair que la rentabilité est moins bonne en IDF. Ou en tout cas, il faut chercher plus longtemps ;-)

  5. avicen
    30 mai 2012, 11:54

    Je connaissais le principe des délégations, mais je n’en avais jamais faite jusqu’à l’année dernière quand j’ai acheté ma résidence principale.
    J’ai eu beaucoup moins de problème que toi, car c’est ma banquière qui me l’a proposé directement sans que je demande quoique ce soit !
    Bon, OK, faut dire que c’est le 3ème prêt immo que j’ai chez eux …
    Et certain me diront que ma banque se rattrappe sur le taux ?, et ben non, pour le taux, le chef a consulté meilleurstaux.com, et s’est aligné sur la ligne « BON »
    LA fidélité, dés fois, ca à du bon, surtout quand on est en confiance avec son banquier

    • François
      30 mai 2012, 12:18

      Tu as eu de la chance pour la délégation !
      Pour le taux, ta banquière aurait pu s’aligner sur la ligne « Excellent » ;-)

  6. Fabien de Argent-Pour-La-Vie.com
    26 mai 2012, 17:30

    Bien joué effectivement.
    La bonne nouvelle est que cela reste néanmoins à la portée de tous les acheteurs immobiliers et je suis souvent surpris de voir les gens rechercher le meilleur taux de crédit pour au final « se faire avoir » sur le prix de leur assurance. Ce point a très longtemps été négligé en terme de coût dans un achat immobilier mais l’information commence désormais, et heureusement, à être connue. Encore faut-il oser tenir tête à son banquier qui cherchera à vous faire peur si vous ne passez pas par lui…

    • François
      27 mai 2012, 22:33

      Tout à fait d’accord avec toi sur le fait d’oser tenir tête à son banquier. Dans certains cas, on est pressé par le temps et on accepte les conditions sans broncher. C’était notre cas (le fait d’être pressé) mais nous avons contacté le vendeur pour lui demander un délais supplémentaire, ce qu’il accepté.
      Un autre moyen (plus facile à dire qu’à faire) est d’avoir un dossier suffisamment bon pour pouvoir faire jouer la concurrence…

  7. passion-locatif
    24 mai 2012, 23:55

    Il est excellent cet article. En revanche, la dernière phrase est lourde de sens. Tu as gagné 12 000 euros mais peut-être perdu beaucoup… d’assurance.
    C’est comme pour les voitures. Tu trouveras toujours moins cher sur internet. Mais si tu as un vrai gros problème, tu apprécies une vraie assurance, une vraie prise en charge. Un collègue a fait un tonneau avec sa voiture, seul je précise. Résultat : remboursement de la valeur neuve du véhicule (elle avait, pour mémoire, deux ans) et maintien de son bonus. Parfois, il est important de ne pas faire de petites économies…
    Pour le coup, tu fais une économie de 40 euros par mois alors que tu dégagés un cash-flow très appréciable. le choix ne me semble pas si évident.

    • François
      25 mai 2012, 10:13

      Salut Ludovic,
      Merci pour le compliment sur l’article !
      Comme je l’ai dit, il faut bien étudier les clauses du contrat, et c’est ce que nous avons fait. Sans être juriste, nous n’avons rien remarqué de choquant au niveau des exclusions comme du reste entre le contrat d’AFI ESCA et celui de LaBanquePostale. De plus, le courtier en crédit (pas celui en assurance dont je parle) par lequel nous sommes passé nous avait dit du bien de cet assureur.
      Nous savions toutefois que l’assurance de LaBanquePostale intégrait la perte d’emploi (contrairement à celui que nous avons choisi). Mais j’ai la chance d’être assimilé foncionnaire et en théorie de ne pouvoir être licencié…
      Je précise aussi que c’est le premier contrat sur lequel nous avons opté pour une couverture 50/50. Pour tous les autres biens, nous sommes couverts à 100% chacun

      • passion-locatif
        25 mai 2012, 10:16

        Salut François,
        Dans ce cas, effectivement, il n’y a pas à hésiter. Pour nos achats immobiliers, nous n’avons jamais fait du 100% chacun, et jamais pris l’assurance perte d’emploi. Elle coûte généralement cher et, lorsque tu fouilles, elle est très contraignante et pas forcément intéressante. Cependant, ton article, si je rachète, me sera utile. Je chercherai sans doute à entrer en contact avec ce courtier en assurance…

        • François
          25 mai 2012, 11:18

          J’espère que tu rachèteras ! je te le souhaite en tous cas.
          En fait, AFI ESCA est l’assureur, commercialisé par un courtier de Montpellier dans notre cas.
          Nous sommes passés par un comparateur internet (je ne me rappelle plus lequel, mais google t’aidera !) pour trouver le meilleurs compromis.

          • Frédéric
            17 novembre 2014, 12:31

            Salut François,

            j’ai trouvé très intéressantes les informations concernant la délégation d’assurance pour un prêt immobilier.
            Pourrais-tu me communiquer les coordonnées de ton courtier,je serais intéressé étant moi_même dans la région ?
            Merci

            • Francois
              19 novembre 2014, 08:27

              En fait nous étions passé par un courtier internet, dont je ne me rappelle plus le nom…

  8. yannou77 dit :

    cette assertion est fausse.
    « si vous faites des remboursements anticipés partiels, le montant des primes va diminuer. Pas comme pour les assurances des banques où le montant reste le même »
    Les primes d’assurance sur capital initiale sont recalculées au prorata du montant remboursé par anticipations. Comme parfois les primes portant sur le CRD sont plus forte au départ que celle sur le CI il faut dans un tel cas se demander au bout de combien d’année la délégation est rentable.

  9. vince dit :

    Salut françois.

    Peux tu m’expliquer pourquoi avec ce type d’assurance la mensualité monte entre la 1er et quinzaine année.

    Le CRD(capital assuré) est chaque année plus faible, la mensualité devrait baisser non?

    Pourrais tu m’expliquer comment est calculé la mensualité.

    Merci beaucoup

    • François dit :

      C’est tout simple… c’est parce que malheureusement, nous prenons de l’âge…
      Et donc la mensualité est calculée en fonction de notre âge ainsi que du capital restant dû. Mais je ne connais pas la formule exacte du calcul.

      • vince dit :

        OK, y’a le facteur âge qui rentre en compte, je comprends mieux maintenant.Merci pour cette information.

        J’aimerais vraiment connaitre la formule de calcul qu’is utilisent…

        • François dit :

          Ça doit être assez compliqué, avec tout un tas d’autres paramètres : fumeur ou pas, métier exercé, pratique d’un sport à risque (s’il ne figure pas dans les exclusions), antécédents de diabètes ou autres maladies dans la famille…

  10. avicen dit :

    Je regarde en ile de France s’il y a des opportunités, mais au vue des prix je pense qu’il va falloir que je me délocalise ;o)

    • François dit :

      Aïe… C’est clair que la rentabilité est moins bonne en IDF. Ou en tout cas, il faut chercher plus longtemps ;-)

  11. avicen dit :

    Je connaissais le principe des délégations, mais je n’en avais jamais faite jusqu’à l’année dernière quand j’ai acheté ma résidence principale.
    J’ai eu beaucoup moins de problème que toi, car c’est ma banquière qui me l’a proposé directement sans que je demande quoique ce soit !
    Bon, OK, faut dire que c’est le 3ème prêt immo que j’ai chez eux …
    Et certain me diront que ma banque se rattrappe sur le taux ?, et ben non, pour le taux, le chef a consulté meilleurstaux.com, et s’est aligné sur la ligne « BON »
    LA fidélité, dés fois, ca à du bon, surtout quand on est en confiance avec son banquier

    • François dit :

      Tu as eu de la chance pour la délégation !
      Pour le taux, ta banquière aurait pu s’aligner sur la ligne « Excellent » ;-)

  12. Bien joué effectivement.
    La bonne nouvelle est que cela reste néanmoins à la portée de tous les acheteurs immobiliers et je suis souvent surpris de voir les gens rechercher le meilleur taux de crédit pour au final « se faire avoir » sur le prix de leur assurance. Ce point a très longtemps été négligé en terme de coût dans un achat immobilier mais l’information commence désormais, et heureusement, à être connue. Encore faut-il oser tenir tête à son banquier qui cherchera à vous faire peur si vous ne passez pas par lui…

    • François dit :

      Tout à fait d’accord avec toi sur le fait d’oser tenir tête à son banquier. Dans certains cas, on est pressé par le temps et on accepte les conditions sans broncher. C’était notre cas (le fait d’être pressé) mais nous avons contacté le vendeur pour lui demander un délais supplémentaire, ce qu’il accepté.
      Un autre moyen (plus facile à dire qu’à faire) est d’avoir un dossier suffisamment bon pour pouvoir faire jouer la concurrence…

  13. Il est excellent cet article. En revanche, la dernière phrase est lourde de sens. Tu as gagné 12 000 euros mais peut-être perdu beaucoup… d’assurance.
    C’est comme pour les voitures. Tu trouveras toujours moins cher sur internet. Mais si tu as un vrai gros problème, tu apprécies une vraie assurance, une vraie prise en charge. Un collègue a fait un tonneau avec sa voiture, seul je précise. Résultat : remboursement de la valeur neuve du véhicule (elle avait, pour mémoire, deux ans) et maintien de son bonus. Parfois, il est important de ne pas faire de petites économies…
    Pour le coup, tu fais une économie de 40 euros par mois alors que tu dégagés un cash-flow très appréciable. le choix ne me semble pas si évident.

    • François dit :

      Salut Ludovic,
      Merci pour le compliment sur l’article !
      Comme je l’ai dit, il faut bien étudier les clauses du contrat, et c’est ce que nous avons fait. Sans être juriste, nous n’avons rien remarqué de choquant au niveau des exclusions comme du reste entre le contrat d’AFI ESCA et celui de LaBanquePostale. De plus, le courtier en crédit (pas celui en assurance dont je parle) par lequel nous sommes passé nous avait dit du bien de cet assureur.
      Nous savions toutefois que l’assurance de LaBanquePostale intégrait la perte d’emploi (contrairement à celui que nous avons choisi). Mais j’ai la chance d’être assimilé foncionnaire et en théorie de ne pouvoir être licencié…
      Je précise aussi que c’est le premier contrat sur lequel nous avons opté pour une couverture 50/50. Pour tous les autres biens, nous sommes couverts à 100% chacun

      • Salut François,
        Dans ce cas, effectivement, il n’y a pas à hésiter. Pour nos achats immobiliers, nous n’avons jamais fait du 100% chacun, et jamais pris l’assurance perte d’emploi. Elle coûte généralement cher et, lorsque tu fouilles, elle est très contraignante et pas forcément intéressante. Cependant, ton article, si je rachète, me sera utile. Je chercherai sans doute à entrer en contact avec ce courtier en assurance…

        • François dit :

          J’espère que tu rachèteras ! je te le souhaite en tous cas.
          En fait, AFI ESCA est l’assureur, commercialisé par un courtier de Montpellier dans notre cas.
          Nous sommes passés par un comparateur internet (je ne me rappelle plus lequel, mais google t’aidera !) pour trouver le meilleurs compromis.

          • Frédéric dit :

            Salut François,

            j’ai trouvé très intéressantes les informations concernant la délégation d’assurance pour un prêt immobilier.
            Pourrais-tu me communiquer les coordonnées de ton courtier,je serais intéressé étant moi_même dans la région ?
            Merci

  14. -->

Trackbacks/Pingbacks

  1. […] Il peut être également très intéressant de recourir à une assurance autre que celle de la banque lors de la souscription du nouveau prêt. Il est possible de gagner plusieurs milliers d’euros sur le coût total  du crédit grâce à la délégation d’assurance (voir cet article) […]

Rédiger un commentaire

CommentLuv badge

Inscription

Recevez gratuitement le best-seller Tout le monde mérite d'être Riche d'Olivier Seban, mon fichier excel pour calculer rentabilité et cashflow d'un investissement et d'autres bonus !

A lire absolument

location meublée saisonnière
fermer la fenetre

Recevez gratuitement ...


- le best-seller Tout le monde mérite d'être Riche d'Olivier Seban,
- mon fichier excel pour calculer rentabilité et cashflow d'un investissement,
- et d'autres bonus !